LE GPS : pour tout savoir sur la proposition pédagogique !

La partie V du GPS (pages 117 à 147) est entièrement consacrée à la proposition spirituelle de la branche.

Comme son nom l’indique, elle nest pas une solution toute faite, mais un excellent guide. La plupart des questions que vous vous posez sont formulées dans le GPS (cf. notamment la Foire aux questions, fiche 13, p.140 à 147).

Ce kit n’est qu’une synthèse ; reportez vous au GPS.

La proposition spirituelle

La proposition spirituelle

Le développement spirituel est l’un des 6 domaines d’éducation de la méthode scoute. Ce simple constat a deux conséquences, qu’il est bon de rappeler :

  • Le spirituel n’est pas un accessoire, il est nécessaire à un scoutisme de qualité.
  • Le spirituel n’est pas un truc à part, il est lié aux autres domaines ; c’est une des dimensions de ce qui se vit dans la caravane.
GPS Page 117

Le désert : cadre symbolique de la proposition spirituelle chez les 14-17

En lien avec l’imaginaire de la branche, et parce qu’il répond symboliquement aux besoins spirituels variés des jeunes pionniers et caravelles, le désert est le cadre de la proposition spirituelle.

  • Comme cadre, il permet de structurer et de mettre en cohérence la vie spirituelle d’une unité qui en a besoin.
  • Comme symbole, elle offre aux caravanes et aux jeunes des pistes de réflexion qui laissent la liberté à chacun de s’en détacher ou d’y mettre le sens qui lui parle.

Il y a 3 déserts, un par an. Chaque désert évoque trois aspects différents du sens spirituel d’un même lieu; un aspect par trimestre.

  • Cette périodicité et ces aspects sont autant de pistes et de cadres pouvant servir de support pour vivre la dimension spirituelle.
GPS V- Fiche 3, pages 122-124

Les caravanes vivent la dimension spirituelle!

Les Cap, les échanges, la vie de caravane en somme est riche de sens. La dimension spirituelle du scoutisme, vous la vivez au quotidien.
Vivre la proposition spirituelle, c'est simplement :

  • Prendre du temps pour reconnaître la richesse de la vie de la caravane, et réfléchir au sens de son action.
  • Mettre des mots sur ce sens, en reliant le vécu de la caravane aux valeurs de l’Évangile que notre mouvement d’Église propose, et en rejoignant chaque jeune dans sa propre démarche spirituelle.
GPS V- Fiches 3 à 6, pages 122-130

Des moments privilégiés

Plusieurs moments de la vie d’un jeune pionnier-caravelle offrent une place particulière à la dimension spirituelle dans la pédagogie.

  • L'accueil, où le texte de la Samaritaine ouvre la porte à la réflexion.
  • La deuxième source, où le jeune est invité personnellement à réfléchir au sens qu’il veut donner à sa vie et à ce en quoi il croit.
  • L’itinéraire «Vivre avec espérance», démarche individuelle de progression dans sa dimension spirituelle. Dans chaque itinéraire, il est proposé aux jeunes de rencontrer deux personnages du Nouveau testament à travers les Rencontres décisives. Des questions peuvent l’aider à mieux aborder cette rencontre.
  • Pour les jeunes catholiques, certains décident de recevoir le sacrement de la confirmation, une étape importante de la démarche d’un jeune qui peut interpeller les autres.

La dynamique de l’Harmattan

L’Harmattan est aussi une occasion de vivre la dimension spirituelle en l’enracinant dans le vécu de la caravane.

  • Comme thème : vivre un Cap de service permet de remettre du sens au coeur de l’action. Chaque étape du Cap comporte une dimension spirituelle qu’il convient de vivre: conception (pourquoi ? avec qui ? dans quel but ?), action (service, rencontre), partage (célébration et fête, relecture).
  • Comme période : le Cap s’inscrit dans un temps liturgique (Noël, Carême, Pâques, ...) ; l’occasion de relier le vécu de la caravane au sens du message chrétien.
  • Comme symbole : l’Harmattan est un vent du désert ; l’occasion de relier le vécu de la caravane au cadre symbolique de la proposition spirituelle de la branche.

Ces moments sont des occasions de vivre les déserts.
En partant du fond et des objectifs de la dimension spirituelle, et en mettant à profit les supports symboliques et les occasions que la pédagogie offre pour les vivre, la caravane est libre de trouver la forme d’animation qui correspond le mieux à ses besoins.

GPS V- Fiche 7, pages 131-133

Quels outils concrets pour vivre les déserts ?

La revue Oze

Chaque trimestre, une double page désert est destinée aux caravanes : un texte, une illustration et des pistes d’animation spirituelle.

Le site Pionniers-Caravelles

Chaque trimestre, la page "désert" accessible depuis le "bloc rouge" de la page d'accueil change et fait découvrir aux pionniers caravelles une nouvelle facette du désert de l'année. Cette page est un outil qui vient en complément de la double page "déserts" de la revue Oze. Des textes et des pistes d'animation de temps spirituels supplémentaires à la revue sont destinés aux caravanes.

Des Textes !

De nombreux livres et recueils de textes peuvent être utilisés pour vivre la proposition spirituelle : Trace caravane, Mille Textes, La route la boussole et le pain, Les quatre saisons d’aimer...

Trace caravane est écrit par des pionniers/caravelles pour vivre la proposition spirituelle. Il est à commander sur www.laboutiqueduscoutisme.com

Des exemples !

Des outils et des modèles existent. La liste ci-dessous n’est pas exhaustive, et l’essentiel est que la maîtrise se pose d’abord la question de ses besoins, pour les utiliser à bon escient, quitte à les adapter, ou à en créer de nouveaux.

  • Temps spi : GPS V-fiche 7 (p.126), Inukshuk (p.236-237)
  • Café-théo, débat : GPS V-fiche 8 (p.127)
  • Temps de relecture : GPS V-fiche 9 (p.128)
  • Célébration : GPS V-fiche 10 (p.130-132)
  • Photo-langage : GPS V-fiche 11 (p.133)
  • Targui : Inukshuk (p.238-239)

Combinez, adaptez !

Ces quelques méthodes d’animation peuvent être combinées ou adaptées pour enrichir le contenu et ne pas faire du temps spi une simple parenthèse. Par exemple :

  • Une partie d’une veillée retour de trek peut se vivre sous forme de targui.
  • Utiliser le photo-langage pour l’évaluation d’un temps fort (Cap, ...).
  • Rencontrer un moine, assister à une célébration au monastère, puis organiser un débat entre les jeunes sur ce qu’ils ont vécu.

Plusieurs exemples pour vivre une dimension spirituelle liée au vécu de la caravane et à la démarche personnelle du jeune ont été proposés à CitéCap. Autant d’idées à reprendre et à adapter :

  • Vivre des temps spirituels seul, en équipe, et en caravane.
  • Les «puits », lieux de réflexion, d’échange et de ressourcement, peuvent être reproduits et adaptés en camp, ou au local. Les textes des puits sont disponibles ci-dessous
  • Vivre l’inter-religion favorise l’ouverture aux autres, permet de questionner nos propres convictions religieuses pour leur redonner du sens.

Échangeons nos pratiques

  • Le site de la caravane regroupe des témoignages et des exemples concrets d’expériences du désert réussies. Retrouvez les facilement en utilisant le tag « Déserts ».
  • À votre tour de raconter dans votre caravane, comment vous avez vécu cette dimension spirituelle à travers le récit d’un Cap, d’un temps spirituel, d’un itinéraire ... C’est le meilleur moyen pour donner l’envie aux autres de la vivre et d’enrichir vos idées !

Le Kit-Animation

Les déserts... une question qui revient souvent chez les chefs, et les jeunes. Comment les vivre ? - © SGDF

Désert 2013-2014

Nous sommes actuellement dans le désert du Néguev.

Les marins au désert

 

Le désert est un lieu où la mer s’est retirée
mais où l’on doit remettre de l’eau :
- excès d’eau d’un côté,
inexistence de l’autre ;
- le port et l’oasis sont des
lieux où l’on se sent en
sécurité ;
- tempête en mer ou dans le
désert, il faut se protéger et
anticiper pour la vaincre.

Le désert est un lieu où la mer s’est retirée mais où l’on doit remettre de l’eau :

  • excès d’eau d’un côté, inexistence de l’autre ;
  • le port et l’oasis sont des lieux où l’on se sent en sécurité ;
  • tempête en mer ou dans le désert, il faut se protéger et anticiper pour la vaincre.

 

Quand les marins découvrent le désert :

  •  La mer est un désert qu’il est difficile de traverser.
  • La mer est un désert où l’on rencontre peu de monde 
  • La mer est un désert où il faut prendre conscience de son environnement pour avancer
  • La mer est un désert où être une équipe est une force.
  • Chaque mer a ses particularités, tous les déserts sont différents.
  • Malgré toutes les compétences techniques que les jeunes peuvent avoir, se lancer à la conquête d’une mer comme d’un désert est une épreuve qu'il faut affronter ensemble