Après la caravane...

Le camp d’été approche à grands pas. Dans quelques semaines, Claire quittera la caravane après trois ans passés chez les pionniers-caravelles. En pleine période de construction personnelle, elle aura rêvé des projets, en aura réalisé certains et partagé en groupe des moments dingues qu’elle n’aurait pas vécus ailleurs. Mais bientôt elle dira au revoir à la caravane avec laquelle elle a avancé pour aller découvrir d’autres horizons.

Le passage vers les compagnons peut être un choix naturel, rêvé depuis des années, ou l’opportunité de rester avec sa bande de copains. Passer d’un état à un autre ne se fait pas tout seul mais le fait de le partager permet à chacun de prendre conscience de la transition et du départ.

Se retourner sur le chemin parcouru avant de regarder en avant...

Pour les troisièmes années, c’est tout d’abord l’occasion de relire ce qui a été vécu. Revoir le chemin parcouru en jetant un dernier coup d’œil derrière soi avant de regarder en avant. L’occasion également de laisser au reste de la caravane une trace de son passage. La troisième source permet pendant le camp de vivre ces deux aspects afin de préparer pleinement l’envoi.

Pour la maîtrise, c’est le moment de leur dire au revoir, de les remercier pour ce  qu’ils ont apporté pendant ces années et de leur dire toute sa confiance pour la suite. La comparaison avec le départ du domicile familial et la prise d’autonomie d’un jeune est assez aisée, mais on pourra aussi penser à un certain Lazare, qui lorsque Jésus le réveilla dit de lui : « Déliez-le, et laissez-le aller ». Les bandes qui l’entouraient ne sont peut-être pas comparables aux liens qui ont pu se créer entre les 3èmes années et le reste de la caravane, mais ce départ permet de passer à autre chose pour continuer à avancer sur le chemin.

A ce titre, la maîtrise est là pour donner une dernière indication avant le départ, en remettant à chaque jeune une parabole, dernier cadeau personnalisé après ses années dans la caravane. La parabole peut être tirée des Évangiles mais pas seulement : le plus important étant de trouver un texte qui parlera suffisamment au jeune avec son vécu dans la caravane afin de l’inciter à continuer à aller de l’avant. « Tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes » (Matthieu 13,52). A vous de jouer et de dénicher les plus belles paraboles d’Orient ou d’Occident avant d’envoyer les 3èmes années sur la route !

Des bleus mûrs à point !

C’est plus d’un jeune sur dix qui, après son passage chez les scouts-guides, ne continue pas chez les pionniers-caravelles. Comment motiver les éclaireurs de tribu à rejoindre la caravane ? Des moments privilégiés peuvent permettre de faire le lien entre les deux branches :

  • Week-end Brevet d’éclaireurs de tribu : un Cap sympathique à vivre en caravane pour présenter les pionniers-caravelles aux éclaireurs de tribu.
  • Week-end de groupe ou fête de fin d’année : une occasion rêvée pour présenter le Cap vécu dans l’année juste avant l’envoi en camp.
  • Camp : les pionniers-caravelles sont invités à écrire une carte à chacun des scouts-guides qui montent pour les inviter à la réunion de rentrée de la caravane.
  • Rentrée : les chefs d’équipes élus lors du conseil des sages invitent chaque futur 1ère année en s’aidant du « courrier de rentrée pour les nouveaux », à retrouver sur www.sgdf.fr (téléchargement à partir de ce lien !)