Des conseils à vivre

Le moyen de maintenir un lien régulier dans la caravane

Pas de chefs dispos pour le premier samedi du mois prochain ? C’est l’occasion de faire vivre un conseil d’équipe en autonomie. Associer les chefs d’équipe aux décisions et à l’avancement du projet ? Rendez-vous pour un conseil de Cap chez l’un des chefs mardi soir, c’est la maîtrise qui prépare le repas (gastronomique). Faire groupe en début d’année ? On réunit tous les pionniers et caravelles pour un grand conseil de Caravane et choisir le Cap pour l’Harmattan ! Véritable outil dans la lutte contre la démotivation et l’absentéisme, les conseils permettent d’alterner les types de rencontres et de maintenir un lien régulier dans la caravane.

Conseil d’équipe : à chacun la parole

L’équipe, c’est un espace où chacun prend la parole sans crainte, même le plus timide. En conseil d’équipe, les pionniers et les caravelles disent leur ressenti à la maîtrise, par l’intermédiaire de leur chef d’équipe, et sont  porteurs d’initiatives pour la caravane. On peut faire le point sur la progression personnelle de chacun, échanger des idées, des pistes d’itinéraires, transformer les meilleurs délires et les rêves improbables en propositions de Cap.

Conseil de Caravane : faire corps

Ensemble, la caravane choisit solennellement le même projet. Chacun peut dire son accord ou son désaccord, le faire évoluer pour y trouver son compte. Ensemble, on se donne des règles de vie, des objectifs communs. Le conseil de Caravane, c’est faire corps pour vivre bien ensemble, et faire en sorte qu’aucun des pionniers, qu’aucune des caravelles ne reste sur le bord du chemin. Et si on laissait les chefs d’équipe, après les avoir associés à la préparation, mener la discussion ?

Conseil de Cap : y a-t-il un pilote dans la caravane?

Tour de contrôle de la caravane, le conseil de Cap réunit la maîtrise et les chefs d’équipe. Par ce conseil, la maîtrise témoigne sa confiance aux chefs d’équipe, qui l’aident à mieux appréhender la face cachée de la caravane : ambiance, température, motivation… et l’évolution de la progression individuelle des jeunes. C’est également en conseil de Cap que se pilote le projet de l’unité : définition des missions et des échéances, coordination des équipes, des responsabilités, échanges des difficultés rencontrées, des solutions envisagées. Cela évite donc de le faire pendant une réunion au local ! Des conseils de Cap réguliers sont la clé pour concrétiser des projets de rêve, il ne s’agit pas de n’en faire que pendant le camp ! Les conseils de Cap sont le révélateur du degré de responsabilité confiée aux chefs d’équipe : des conseils peu fréquents signifient une maîtrise très présente auprès des pionniers et caravelles, et des chefs d’équipe moins responsabilisés ; des conseils de Cap réguliers signifient que la maîtrise confie une grande part de responsabilité aux chefs d’équipe.

Conseil des Sages : le pari de la démocratie

Dans un an ou deux, les pionniers et les caravelles s’inscriront sur les listes électorales. La démocratie s’expérimente déjà dans la caravane. Les 1e et 2e années élisent, à la fin du camp, leurs chefs d’équipe de l’année à venir. Les pionniers et caravelles sont ainsi acteurs et décideurs dans la caravane.

LE CALENDRIER DES CONSEILS

• Fin du camp : conseil des Sages

• 1re réunion de l’année : conseil de Cap pour préparer l’accueil des nouveaux

• Accueil des nouveaux dans la caravane et les équipes, vivre un conseil d’équipe pour faire des propositions de Cap pour l’Harmattan.

• Voter le Cap en conseil de caravane, et en profiter pour fêter ça !

• Réunir le conseil de Cap pour enrichir le projet, définir et répartir les missions, planifier et préparer. En profiter pour lancer les chefs d’équipe sur un itinéraire et les inviter à en faire de même avec leurs équipiers. Vendre les calendriers.