L'équipe, l'autre école de l'écoute

Après une semaine trépidante à naviguer entre ses cours au lycée, ses entraînements de hand et son groupe de musique, Victor n’a pas vraiment eu le temps de préparer sa réunion d’équipe du lendemain.

Lors du dernier conseil de cap, avec la maîtrise et les chefs d’équipe, l’objectif de la réunion d’équipe avait été très clair : concevoir la grille de menus du camp à partir du planning, en tenant compte des fiches sur l’équilibre alimentaire que lui a donné Juliette la responsable Santé, et des documents sur l’alimentation de saison que lui a transmis sa voisine Noémi.

Pourtant, Victor est un peu inquiet. Il se dit qu’il ne sera pas simple de permettre à chacun de donner son avis. Le côté "grande gueule" de Mathieu n’a pas vraiment permis aux autres de s’exprimer lors du choix du Cap à la dernière réunion.

Après une semaine trépidante à naviguer entre ses cours au lycée, ses entraînements de hand et son groupe de musique, Victor n’a pas vraiment eu le
temps de préparer sa réunion d’équipe du lendemain.
Lors du dernier conseil de cap, avec la maîtrise et les chefs d’équipe, l’objectif de la réunion d’équipe avait été très clair: concevoir la grille de menus du camp
à partir du planning, en tenant compte des fiches sur l’équilibre alimentaire que lui a donné Juliette la responsable Santé, et des documents sur l’alimentation de
saison que lui a transmis sa voisine Noémi.
Pourtant, Victor est un peu inquiet. Il se dit qu’il ne sera pas simple de permettre à chacun de donner son avis. Le côté "grande gueule" de Mathieu n’a pas vraiment
permis aux autres de s’exprimer lors du choix du Cap à la dernière réunio

L’équipe, c’est le moyen pour les pionniers et caravelles d’expérimenter l’autonomie en apprenant à vivre ensemble.

L’équipe, c’est le moyen pour les pionniers et caravelles d’expérimenter l’autonomie en apprenant à vivre ensemble. Pour les adolescents, l’équipe est d’abord un lieu de vie, leur accordant d’être eux-mêmes en dehors des conventions du lycée ou du cadre familial. Un lieu où ils peuvent se révéler aux autres, un lieu où ils peuvent grandir avec les autres. A plusieurs, on va plus loin… et l’équipe est ce moteur pour réaliser des projets où chacun a sa place et apprend au contact des autres. Enfin c’est le cadre qui leur propose d’expérimenter la démocratie, de façon naturelle ou guidés par leurs chefs d’équipes.

S'assurer que chacun peut s'exprimer, s'assurer de l'écoute des autres

Dans une équipe qui fonctionne, on se parle et on s’écoute.

La mise en place des conseils d’équipes réguliers est l’occasion de prendre ce temps de la parole et de l’écoute. Préparé par le chef d’équipe, accompagné en amont si besoin par un membre de la maîtrise, le conseil a un rôle fonctionnel dans l’organisation du Cap puisqu’il doit permettre de répondre à un objectif fixé lors du conseil de Cap. Mais le conseil d’équipe doit également offrir à chacun de s’exprimer personnellement pour évaluer une activité, une journée. Ce moment important fait appel au ressenti et aux sentiments de chaque membre : ce qu’il a aimé ou pas, et pourquoi. Ce qui l’a fait vibrer et l’a rendu heureux. 

Le rôle du chef d’équipe est de s’assurer que chacun peut s’exprimer, s’assurer de l’écoute des autres, et percevoir comment chacun trouve sa place et son bonheur dans son équipe. Pour sa mission, il peut d’ailleurs s’inspirer d’un exemple : la manière dont chefs et cheftaines remplissent ce rôle lors du conseil de Cap !

Expérimentée progressivement tout au long de l’année, cette vie d’équipe offrira à chacune et à chacun de s’épanouir pleinement avec les autres pendant le camp de cet été, où aura lieu pour conclure, le fameux conseil des sages.

Le fait que les jeunes aient décidé d'eux-mêmes a permis une responsabilisation en douceur"

«Dans notre caravane, nous avons vécu le conseil des sages en début d’année, à la deuxième réunion. Au départ, les jeunes étaient un peu frileux à l’idée de devoir prendre une décision si importante seuls. Mais rapidement, le dialogue a pris au sein des équipes. Les chefs d’équipes nouvellement désignés ont pu, grâce à cette décision collégiale, occuper leur place de relais entre les jeunes et la maîtrise. En gagnant en légitimité dans leurs équipes, ils ont facilité l’autonomie de l’ensemble des pionniers-caravelles. Les problèmes relationnels ont été plus facilement réglés, bien souvent sans avoir besoin de l’intervention des chefs et cheftaines. »

Antoine Potin, 

Chef à La Guille - Lyon