La COP 21 : adopter un accord universel contraignant pour le climat

La Conférence pour le climat existe depuis 21 ans

C’est la 21ème fois (d’où son nom « COP 21) que les grands dirigeants se réunissent pour le climat. Ils se réunissent tous les ans, et cela fait donc 21 ans que la COP existe.

La Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a été adoptée au cours du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, en 1992. Celle-ci est entrée en vigueur le 21 mars 1994 et a été approuvée par 196 « parties », les parties prenantes à la Convention (195 États plus l’Union européenne en tant qu’institution).

Cette convention cadre est une convention universelle de principe, qui reconnaît l’existence d’un changement climatique d’origine humaine et donne aux pays industrialisés le primat de la responsabilité pour lutter contre ce phénomène.

La COP constitue l’organe suprême de la conventionElle se réunit chaque année lors de conférences mondiales où sont prises des décisionspour respecter les objectifs de lutte contre les changements climatiques. Les décisions ne peuvent être prises qu’à l’unanimité des parties ou par consensus.

La Conférence se déroule par rotation dans un des pays des cinq groupes régionaux de l’Organisation des Nations Unies : Afrique, Amérique latine et Caraïbes, Asie, Europe Centrale et Orientale, Europe de l’Ouest et autres.

Pour la première fois de son existence, la COP tente d’arriver à un accord contraignant

La 21e conférence concernant les changements climatiques rassemble 20 000 représentants et observateurs venus du monde entier. Celle-ci devrait aboutir à l’adoption d’un accord universel et contraignant sur le climat afin de maintenir la température globale sur Terre en dessous d’un réchauffement de 2°C.

C’est justement la spécificité de celle qui se déroule cette année : arriver à un accord contraignant pour les parties ! Si l’objectif était atteint, cela serait la première fois que l’on arrive à un tel accord ! 

Un contexte climatique difficile, changer nos habitudes est devenu indispensable !

- la température moyenne annuelle a déjà augmenté de 0,85 °C depuis 1880 et pourrait croître jusqu’à près de 5°C d’ici à 2100 ;

- plus de 90% de l’énergie due au réchauffement climatique est stockée dans l’océan ;

- l’océan Arctique pourrait être libre de glace avant le milieu du 21e siècle et les glaciers de montagne continueront à se vider. Le niveau de la mer s’est élevé de 0,19 mètre au cours de la période 1901-2010. Le GIEC prévoit une hausse probable de 26 à 82 cm d’ici à 2100 ;

- les concentrations de CO2 liées à l’homme ont augmenté de 40% depuis 1750 et de 20% depuis 1958.

Et moi dans tout ça, comment agir pour le climat ?

Tu trouveras des pistes à ces questions dans le numéro spécial de Phosphore, sorti à l’occasion de la COP 21… ainsi que sur le site de Mtaterre qui te donne une liste de bons reflexes 

EN ÉQUIPE ET EN CARAVANE :

La branche pionniers-caravelles a déjà démontré qu'elle était sensible aux enjeux du développement durable, notamment en écrivant une parole citoyenne lors du rassemblement Cité Cap ou en adoptant une Résolution pour l'Europe de Demain à You're Up ! en juillet 2015.

  • Une première chose qui peut-être faite, c'est de les relire ! Vous pouvez désormais en parler en équipe, en caravane, et signer la RED sur la page http://caravane.sgdf.fr/beready. Choisissez une action à réaliser après lecture de celle-ci, rencontrez un élu pour lui partager la RED et envoyez nous des photos à red@sgdf.fr !
  • Une deuxième chose, peut-être de vivre des activités faisant réfléchir à l'empreinte écologiqueimaginer la transition (car les réserves de pétrole se raréfient, le dérèglement climatique nous pousse à utiliser moins d'énergie fossile...), réfléchir à sa manière de consommer etc. Tu pourras trouver beaucoup de jeux permettant de réfléchir à tout cela dans le livre Jeux pour habiter autrement la planète.

EN TANT QUE PIONNIER-CARAVELLE : CHOISIR UN ITINÉRAIRE !

Vivre avec des valeurs :

c'est manifester ses engagements, c'est agir pour et avec les autres... Tu peux :

  • Organiser un débat sur un sujet qui pose question touchant à des valeurs ou droits humains.
  • Organiser le tri des déchets dans le groupe pendant les week-ends, les camps ou les réunions
  • Modifier un de tes comportements pour tenir mieux compte des enjeux écologiques

Vos témoignages

 
La meilleure façon de traiter les questions d’environnement est d’assurer la participation de tous les citoyens concernés, au niveau qui convient (…) »
Un des principes de la déclaration de Rio sur l’environnement et le développement