Le sens des itinéraires

 

Un parcours individuel, à son rythme, dans l’ordre que chaque pionnier caravelle décide : le jeune fait ses propres choix.

Un parcours qui peut être inscrit dans le Cap et/ou hors du Cap : un itinéraire peut permettre à un jeune de trouver sa place dans le projet de l’unité, mais peut aussi lui permettre de prendre un peu de distance s’il en a besoin, pour répondre à une envie ou un besoin personnels.

 

Ce n’est pas une responsabilité. Les responsabilités sont des fonctions pour faire vivre l’unité. Certes, elles permettent aussi une progression des jeunes. Mais elles nécessitent plus de compétences préalables pour pouvoir être portées.

GPS – VII 2 p. 1/3

 

C’est quoi accompagner ?

Aller quelque part avec quelqu’un.

Dans accompagner, il y a « ac » : avec ; il y a aussi copain, compagnon, celui avec qui on partage le pain

L'objectif est donc de faire route ensemble.

Il y a une notion de confidentialité autour des échanges entre les jeunes et les chefs d'équipe. Néanmoins, les chefs d'équipe doivent parler avec les chefs en cas de besoin (risque ou mise en danger d'un jeune, situation qui dépasse les capacités d'un jeune / des chefs).

GPS - IV 9 p. 2/4

 

Pourquoi avoir choisi de confier aux chefs d’équipe l’accompagnement des itinéraires ?

Pour confier une réelle responsabilité à un jeune de 16-17 ans (ça se fait ailleurs : patron d’embarcation chez les scouts marins, chef de patrouille dans le système unitaire…) ; ce n’est pas forcément une question d’âge, mais de capacité d’accompagnement.

Pour faire de vrais chefs d’équipe et pas seulement des chefs de projet : favoriser la connaissance de ses co-équipiers par les chefs d’équipe

Pour permettre aux jeunes de faire l’expérience d’un management qui tienne compte des humains, des personnalités, qui fasse progresser les gens

GPS – IV 9

 

Et le chef dans tout ça ?

En fonction des capacités de chaque chef d’équipe, le chef prend plus ou moins à sa charge l’accompagnement des jeunes.

Accompagne les chefs d’équipe, les fait progresser dans cette mission, les aide en cas de difficultés, explique les limites du rôle du chef d'équipe (dont la confidentialité).

Accompagne les itinéraires des chefs d’équipe.

Reste le garant de la proposition d’une progression personnelle comme l’un des ingrédients de la méthode de branche.

Est présent pour répondre aux questions, interrogations ; en particulier, peut aider à expliquer, mieux faire le lien avec les rencontres décisives, voire proposer d’autres textes.

Il est en contact avec son accompagnateur pédagogique (formation continue) et participe à un stage 2 pionniers caravelles (formation initiale).

Il est à l’écoute des jeunes, et ne laisse pas des sujets compliqués, intimes, qui risquent de mettre les jeunes en danger, entre les chefs d’équipes et les jeunes. Il est capable d’aller chercher de l’aide à l’extérieur chez des personnes compétentes (associations, professionnels de santé, de l’éducation…), en lien avec le RGL et l’AP.