Les boissons alcoolisées, j’aime bien, peut-être même trop

« On trouve toujours une bonne raison pour commencer à boire : curiosité, recherche de sensations fortes, envie de faire comme les autres...On se dit aussi qu'on encaisse bien, que c'est juste pour faire la fête, que ce n’est pas si grave de prendre une cuite de temps en temps… »

(d’après le Portail Santé Jeunes http://www.portail-sante-jeunes.com/inpes-alcool.html )

Voici quelques pistes d’actions possibles



Réfléchis à ta consommation

1. Petit test :

  1. Es-tu déjà monté(e) dans une voiture conduite par quelqu’un qui avait trop bu ?
  2. Utilises-tu l’alcool pour te détendre, te sentir mieux ou pour « tenir le coup » ?
  3. T’arrive-t-il de boire de l’alcool quand tu es seul(e) ?
  4. As-tu déjà oublié des choses que tu devais faire après avoir bu de l’alcool ?
  5. As-tu eu des problèmes en consommant de l’alcool ?
  6. Ta famille ou tes amis t’ont-ils dit que tu devrais réduire ta consommation de boissons alcoolisées ?
  7. As-tu déjà conduit un véhicule à 2 roues (vélo, scooter, moto, etc.) après avoir trop bu ?

Oui ? non ? Attention, si tu as au moins 2 oui tu te prépares peut-être de mauvaises surprises.

2. Evalue ta consommation d’alcool

Sers-toi de ce calculateur  pour évaluer quelle quantité d’alcool pur tu as consommé la semaine dernière ou au cours du dernier mois.

  • D’après les spécialistes (va voir ici), si tu dépasses un total de 14 unités d’alcool par semaine (pour les caravelles) ou 21 unités d’alcool par semaine (pour les pionniers), tu dois te faire du souci.

3. Boire trop, c’est quoi ?

Va secouer le shaker sur le site www.boiretrop.fr …et réfléchis !

A signaler aussi le site du Fil Santé jeunes, les liens du portail santé jeunes , et le site alcool-info-service

4. Fais le point 

Quels sont les avantages que tu trouves à consommer des boissons alcoolisées ? les inconvénients que tu as repéré ? prends 5 minutes pour y réfléchir.

Si tu as peur de ne pas résister, limite les risques

  • Mange avant de boire : ne bois pas à jeun.
  • Décide à l’avance du nombre de verres que tu vas boire, et respecte-le ! une soirée, c’est 4 unités maxi (= 4 verres d’alcool maximum)
  • Calcule ici quelle quantité maximum tu peux boire en fonction des boissons disponibles.
  • Bois aussi de l’eau, pour éviter la déshydratation et l’envie de boire toujours plus d’alcool.
  • Alterne boissons alcoolisées et boissons sans alcool.
  • Essaye de ne pas entrer dans la logique des « tournées » qui entraînent souvent une consommation d’alcool à un rythme plus rapide et amènent à boire plus que prévu. Si tu n’as pas envie d’un autre verre ou si tu veux boire à ton propre rythme, de vrais amis respecteront ton choix.

(Source : http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1123.pdf )

Parles-en autour de toi

Puisque tu es sur cette page, c’est sans doute que ta consommation te poses des questions... Et que tu n’es pas très sûr de toi. Alors, autant en discuter avec tes amis, ou quelqu’un de ta famille, un chef ou cheftaine de la caravane. De préférence une personne qui n’a pas cette difficulté-là ! A plusieurs, ce sera peut-être plus facile d’envisager des solutions.

Teste tes capacités à arrêter

1. Entraîne-toi à dire non

Tu n’es pas un mouton obligé de suivre aveuglément tes amis dans ce qu’ils te proposent. Les boissons alcoolisées ne sont pas obligatoires pour partager de bons moments avec ses potes ! Et si ce sont de vrais amis, ils te conserveront leur amitié. Peut-être même que ton attitude les fera réfléchir.

2. Essaye de t’en passer

Un week-end ? une semaine ? N’hésite pas à te lancer des défis, à annoncer en début de soirée que ce soir, « non décidément, tu ne boiras pas »…et pourquoi ne pas entraîner dans cette démarche les autres amateurs d’alcool de la caravane ?

N’oublie pas : l’objectif, c’est zéro alcool au camp et à CitéCap. Autant commencer maintenant.

3. Apprends à gérer le manque 

Change un peu tes habitudes, évite les occasions de boire, fais-toi plaisir autrement…

Si c’est trop difficile de t’en passer, fais-toi aider

Par ton médecin traitant* si tu te sens suffisamment en confiance pour en parler avec lui, ou en suivant l’une des propositions décrites ici.

Tu peux notamment prendre un premier contact de manière anonyme et gratuite avec un des spécialistes d’Écoute Alcool (0 811 91 30 30).

Au camp et à CitéCap, vis avec énergie

Toute consommation d’alcool est interdite pendant les activités scoutes. Résiste à la tentation d’en acheter quand l’occasion se présente et si tu veux en parler, passe faire un tour sur l’espace Cap Energie du rassemblement : ton témoignage nous intéresse ! on parle plus souvent des jeunes qui boivent trop que de ceux qui réussissent à modérer leur consommation excessive (ou à la stopper).

* A partir de 16 ans ...

A partir de 16 ans tu as le droit de choisir ton « médecin traitant » : un généraliste que tu connais, qui te connaît et en qui tu as suffisamment confiance pour aborder des choses personnelles. Ce n’est ni un psychologue ni un psychiatre, mais il peut t’écouter et te conseiller. Même avant 16 ans, tu peux demander à le voir sans la présence de tes parents.

Numéros utiles

Jeunes violence écoute
0 800 20 22 23

Tabac info service
3989

Fil Santé jeunes
3224 (ou 01 44 93 30 74 depuis un portable)

Écoute Alcool
0 811 91 30 30

Écoute Cannabis
0 811 91 20 20