1, 2, 3, Soleil...!

Une mission d'équipe modifiée

Pour notre cap d’équipe cette année, nous voulions participer à une représentation des clowns de l’association 1, 2, 3, Soleil… Mais nous n’avons pas pu, car nous devions avoir 18 ans. Nous avons alors décidé d’interviewer les clowns intervenant à l’hôpital de Valence. Henriette, la reine des paupiettes, et Siphonie, la reine de la nuit, ont répondu à nos questions.

L'interview

L'interview

• « Êtes-vous bénévoles ?

Non, c’est notre métier, nous sommes des professionnelles. Nous travaillons le jeudi ici, mais ailleurs et pour d’autres causes le reste de la semaine. Nous formons un groupe de 6 clowns, intervenant auprès des enfants de 0 à 18 ans. Et Henriette est la seule qui fait partie du deuxième groupe, les 5 chanteurs, qui eux sont présents pour les adultes en cancérologie.

 

• Quels sont vos objectifs ?

Notre principal objectif est de faire vivre et d’apporter la joie aux personnes, faire sortir les émotions qu’ils contiennent en eux, par différents moyens, et leur faire oublier qu’ils sont malades et à l’hôpital. « Même deux secondes avant la mort, on est toujours vivant. »

Elles trouvent que leur métier est plus difficile lors d’interventions auprès des 3/5 ans ainsi que les ados.

 

• Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

- Arriver à faire rire des enfants tristes, repousser les murs de l’hôpital, entrer en contact avec les personnes, bouleverser ce qui se passe en étant subversif, amener du bonheur aux gens… C’est un métier rempli d’humanité qui aide les spectateurs à rêver. Il faut exagérer les sentiments et jouer avec. Nous mettons de la couleur et « cassons » l’ambiance de l’hôpital.

- C’est super d’avoir l’autorisation de faire rire, de jouer dans un hôpital.

- On voit que les personnes qui travaillent à la pédiatrie n’ont pas le même état d’esprit quand les clowns arrivent, ils se détendent. « C’est comme un grand terrain de jeu », « Le clown déborde d’amour. »

 

• Est-ce que vous organisez vos prestations ?

Au commencement, nous avions besoin de nous donner un thème, des pistes. Mais maintenant, ça vient tout seul. C’est très important d’être à deux, car lorsque l’une d’autre nous est touchée par une situation, l’autre prend le relais.

 

• Depuis combien de temps faites-vous cela ?

3 ans pour l’une de nous deux, et une dizaine d’années pour l’autre. »

Une rencontre enthousiasmante

Cette rencontre a été très enrichissante : nous avons ainsi appris à connaître ce métier. Cela a également égayé notre journée, car elles étaient pleine de joie de vivre et de bonne humeur !!!

Merci à elles d'avoir répondu à nos questions !

 

L’équipe des Cobra de Valence III