Bref, je suis devenu pionnier !

A l'origine du projet...

Au vu des Cap déjà vécus depuis le début de l’année, notre caravane paraissait particulièrement dynamique et solide aux territoires de l’Isère et Pays de Savoie; ils nous ont alors proposé de nous charger de la veillée du week-end BET.

Pour réussir, il fallait s'organiser !

Le but de la veillée est de présenter l’univers de la caravane aux scouts de troisième année pour leur donner envie de passer aux pios l’année suivante.

La trame de la veillée à été décidée lors de notre week-end neige, puis nous nous sommes répartis les tâches en fonction des responsabilités et des envies de chacun : filmer et monter l’épisode de "Bref je suis devenu pionnier", préparer le jeu présentant les différents types de Cap possibles, prévoir les déguisements, les décors, les dialogues, préparer les vidéos des scouts et guides que nous voulions filmer l’après-midi juste avant la veillée, etc.

Et la fierté d'avoir réussi !

Un mois pour préparer une veillée pour 150 scouts, ça n'a pas été facile mais c’est justement ce défi qui a soudé la caravane. Tout le monde a joué le jeu. Nous avons pu voir à quel point nos pios étaient fiers de présenter ce qu’il avait préparé devant autant de monde et d’être les représentants des pionniers pour tous ces scouts. Certains se sont « révélés » sur scène. Beaucoup de chefs scouts sont venus nous dire que nos jeunes avaient vraiment la pêche et que ça faisait plaisir à voir.  L’ambiance de folie, les scouts debout en train de chanter le chant de la caravane, ça a marqué tous les pios qui ont eu du mal à redescendre sur terre après tant d’émotion !»

Betty, Gersende et Bérengère, cheftaines piocara.

Bref, je suis devenu pionnier.

-

Les artistes témoignent !

"J'ai adoré la veillée BET ! Elle m'a apporté de la joie et de la confiance en  moi. 
Difficile de présenter et de résumer l’univers des pionniers dans une seule veillée ! On a décidé de le faire sous forme d’humour, en partant de la manière dont les scouts imaginaient les pionniers (en bien ou en mal) et pour cela on est allé les filmer l’après-midi avant la veillée pour avoir leurs impressions. l'épisode de « Bref je suis devenu pionnier » montre aussi les peurs que peuvent avoir les scouts quand ils passent aux pios. On a aussi choisi de présenter les différents types de Cap que l'on peut réaliser aux pios  (artistique, construction, protection de l’environnement, solidarité, etc.) sous forme de jeu.  C’est d’ailleurs le  moment que j'ai préféré dans la veillée, quand les scouts montaient sur scène pendant le jeu pour exprimer leur "projet fou de Cap"!

En plus je pense qu'une grosse majorité des scouts que nous avons vu vont passer aux pionniers. Ils avaient plein de questions à nous poser et avaient l’air vraiment motivés !
Pour cette veillée j'ai préparé mon costume de Cap Internationale, et le jeu des Cap.
A mon avis, pour préparer et faire cette veillée, il ne fallait aucune qualité en particulier juste évidemment un minimum de sérieux et d'organisation, mais surtout une grande motivation!
Franchement, j'aimerais beaucoup refaire une veillée BET !"

Marion Cottaz, caravelle de deuxième année

"La veillée du week-end BET m'a permis de rencontrer des tas de scouts et même de faire plus ample connaissance avec les scouts présents de notre groupe. Elle m'a aussi permis de voir comment organiser une veillée pour autant de monde, chose que je n'avais encore jamais faite.

Je pense que l‘essentiel pour ce type de veillée c’est d’être enthousiaste et de bonne humeur. C’est ça qui transparait sur scène ! Il fallait que nous insufflions notre envie de s'amuser et de partager ce moment avec les scouts et que nous soyons énergiques dans notre présentation.
Ce que j'ai préférée personnellement, c'est lorsque nous avons fait le grand jeu. Tout le monde participait et avait l'air de s’amuser.

C'était une expérience très enrichissante et très conviviale. Nous nous sommes investis et je pense que les scouts nous l'ont bien rendu. "

Léa Souligoux, caravelle en première année


"J'ai adoré  la veillée ! Elle m'a permis de voir qu'on pouvait organiser un truc génial pour 150 scouts ! Le plus fou c’était de voir que les scouts étaient vraiment rentrés dans la veillée avec nous et étaient à fond notamment pendant le jeu pour défendre le Cap fou qu’ils devaient préparer ou pendant les chants.
Pour  l’organisation de la veillée on s’est réparti les tâches pour que chacun soit investit dans ce Cap. Personnellement, j'ai préparé le jeu et j'ai écrit les dialogues (mais j'ai pas fait toute seule !).
Finalement pour organiser une veillée BET Il faut être créatif et un peu fou ! :)
J'aimerais trop refaire une veillée BET ! "

Lena, caravelle en deuxième année 

"J'ai énormément apprécié la veillée BET. Cette veillée m'a permis de passer un bon moment avec ma caravane et de m’intégrer encore plus puisqu’on était tous soudés autour d’un gros projet. Nous avons tout donné pour rendre cette veillée inoubliable, et donner envie aux 3e années de passer aux pionniers !
J'ai beaucoup apprécié le moment où chaque équipe devait se rendre sur scène pour présenter son Cap. C'était très original et très amusant.
Pour préparer ce genre de grosse veillée, il faut tout d'abord que la caravane soit motivée (et c'était le cas). Que tout le monde prenne sa responsabilité au sérieux, et que l'on soit imaginatif afin de préparer une veillée du tonnerre ! 
J'ai appris à gérer mon anxiété, car ce n'est pas évident de parler devant des centaines de personnes qui ne regardent que vous. Ça m'a également  apportée beaucoup de bonheur de contribuer à faire passer une bonne soirée à tant de monde. Evidemment, j'ai envie de renouveler l'expérience !

Margot, caravelle en première année 

"La veillée était géniale ! Elle m’a donné de la confiance en moi pour pouvoir monter sur scène et parler devant autant de monde. Ce qui était bien c’est qu’on a tous donné des idées pour trouver le fil rouge de la veillée même si certaines étaient vraiment farfelues ! Mais c’est vrai que pour faire ce type de veillée il faut surtout être créatif !"

Florian, pionnier de deuxième année 

"J'ai adoré, c'est la meilleure veillée à laquelle j'ai participé. Cette veillée m’a permis d'affronter ma timidité mais aussi de me rendre compte des difficultés pour gérer du monde. Ce que j'ai préféré dans la veillée, c'est le Bref. Pour cette veillée, j'ai filmé les scènes et fait le montage du Bref. Mais j'ai aussi fait le montage chanson/paroles pour les chants de la veillée. Il faut surtout être créatif, fou et avoir confiance en soi. Je referais cette veillée avec plaisir !"

Nicolas, pionnier de deuxième année 

"J’ai adoré la veillée. C’était génial de se retrouver devant autant de monde! J'avais gardé un bon souvenir de mon BET aux scouts et j'espère que cela aura été pareil pour eux !

Le fait de parler en public, ça m’entraîne pour les oraux que je passerais à l'avenir
J'ai bien sûr préféré le bref auquel j'ai participé pour le montage et le tournage, il a demandé beaucoup de temps de tournage et de montage
Cette veillée a permis de surmonter ma peur de parler en public
Une veillée BET c'est beaucoup de travail mais malgré tout je voudrais bien participer à une nouvelle si on dispose de plus de temps pour la réaliser ".

Thomas, pionnier de première année 

Je pense que l‘essentiel pour ce type de veillée c’est d’être enthousiaste et de bonne humeur. C’est ça qui transparait sur scène ! Il fallait que nous insufflions notre envie de s'amuser et de partager ce moment avec les scouts et que nous soyons énergiques dans notre présentation.
Léa, caravelle de 1ère année

Le Brevet d'Eclaireur de Tribu

C’est un week-end organisé au niveau de plusieurs territoires pendant lequel les scouts et les guides de dernière année acquiert une technique précise (« Bosses et Bobos », « Trois Étoiles » ou « Robinson »), reviennent sur leur parcours dans le scoutisme et découvrent ce qui est leur programme de l’année d’après au sein de la caravane des Pionniers-Caravelles.

Après ce week-end, ils deviennent des « éclaireurs » de leur Tribu.