Cap d'habiter autrement la planète ?

Concevoir

En conseil de caravane nous nous sommes mis d’accord sur notre cap de camp : ce sera un camp chantier dans le Tarn. Mais ce n’est pas de cela que je vais vous parler. En début d’année, avec d’autres scouts-guides, pionniers-caravelles et responsables du territoire Auvergne Terres du Milieu, nous avons assisté à une projection du film Demain, réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent. Ce film nous a bouleversé, et touché chacun selon notre sensibilité. On ne pouvait pas ne rien faire. Il fallait agir à notre portée, nous mobiliser.Lors de la reconnaissance de lieu de camp, les propriétaires ont mis l’accent sur le respect du site,notamment de la forêt et de la rivière. Nous nous sommes alors engagés à utiliser des produitséco-responsables.

Agir

Nous avons donc choisi de limiter au maximum notre empreinte carbone. Et ce dans de nombreux domaines :

- l’hygiène : par la confection de shampoing, déodorant et liquide vaisselle naturel et biodégradable

- l’alimentation : par la valorisation des circuits courts (achats de fruits et fromage auprès des producteurs locaux, marchés, achats des graines/riz/pâtes en vrac avant le camp)

- les déchets : tri sélectif, compostage, adoption de 3 poules (Kévin, Fernande & Cindy), pesée des poubelles tous les jours pour prendre conscience des déchets produits, réutilisation des bocaux en verre

Partager

Cette démarche, même si elle n’a pas convaincu tous les jeunes (notamment sur l’utilité des poules en camp quand on a déjà un compost), aura permis de créer un débat, de modifier des pratiques de camp, de prendre conscience que certains produits peuvent être réalisé à partir de presque rien. Nous avions en camp une malle hygiène avec des matières brut (vinaigre blanc,bicarbonate, savon de Marseille, huiles essentielles, huile de coco, beurre de karité), ainsi que l’ouvrage Famille Zéro Déchet Ze Guide. Nous étions donc autonomes, et pouvions réaliser à tout moment un désinfectant naturel pour les feuillets, refaire du liquide vaisselle quand on en n’avait plus, s’hydrater la peau ou les cheveux avec l’huile de coco. Certains jeunes ont trouvé qu’ils prenaient ainsi plus soin de leur corps en camp, que chez eux 

Vous pouvez retrouver nos recettes sur le lien suivant : http://www.sgdfriom.fr/wordpress/wp-content/uploads/2016/08/Recettes-produits.pdf