Des chemises rouges au Mont-Blanc

Le tour du Mont-Blanc nécessite une préparation physique et une bonne organisation logistique

Le tour du Mont-Blanc nécessite une préparation physique et une bonne organisation logistique

Au départ, ce n'était qu'une blague lancée pendant le WeeCap... Et puis, l'idée a fait son chemin, et a fini par séduire toute la caravane. A 21 caravelles et pionniers, avec nos 3 chefs, ce n'était pas gagné d'avance. Faire le tour du Mont-Blanc : pas mal pour un Cap, non ? Tout au long de l'année, nous avons préparé ce projet. Une de nos cheftaines, qui avait vécu cette expérience plus jeune, nous a fait part de ses souvenirs et nous a donné quelques conseils. Les propriétaires du lieu de camp, que les chefs ont rencontrés, nous ont aussi aidés. Autour du Mont-Blanc, les nuits en refuge coûtent cher, jusqu'à 45 euros par personne et par nuit. Pour financer ce projet, nous avons du faire preuve d'inventivité : nous avons même organisé un café concert ! Par ailleurs, un entrainement physique était de rigueur pour toute la caravane : cure de week-ends vélo et rand pour tout le monde. Bien sur, il ne fallait pas négliger l'organisation logistique : étapes, hébergements en refuge de montagne pour ne pas transporter des tentes trop lourdes, équipements.

Pour se préparer, cure de week-ends vélo et random pour tout le monde.

Trois semaines qui ont permis de renforcer la solidarité dans la caravane

Trois semaines qui ont permis de renforcer la solidarité dans la caravane

En août, nous sommes donc partis pour trois semaines de camp, dont huit jours à randonner autour du Mont-Blanc. Au début, les bons marcheurs étaient en tête et les moins sportifs derrière. Mais, au fil des jours, la caravane avançait plus unie. La solidarité et l'entraide nous ont permis de terminer chaque étape ensemble et de surmonter les difficultés : ampoules et cloques en tous genres, déchirures de sac à dos... Chaque soir, arrivés au refuge, l'ambiance était chaleureuse, malgré la fatigue. Et chaque matin, un nouveau défi ! Pendant notre périple, nous avons traversé trois pays : la France, l'Italie et la Suisse, et admiré des paysages variés et grandioses, sous un ciel presque toujours ensoleillé. En Suisse, l'équipe d'"Echappées Belles" nous a rejoints et nous a filmés durant une journée ! Certains ont même été interviewés. Nous avons finalement parcouru 180 km !

Leur Cap en vidéo

-

Des paysages splendides qui nous donnent la force d'avancer.
Marion

Conseils

Pour réussir ce genre de défi, il ne faut surtout pas prendre son entrainement physique à la légère :

- faire de randonnées avec dénivelés est plus que conseillé

- veiller à limiter le poids de son sac : 10kg c'est déjà trop !

- prendre de bonnes chaussures, car là-hautles pieds, c'est la vie !

- mettre dans son sac des barres de céréales et des fruits secs...

Une expérience inoubliable. Elle m'a permis de découvrir comme on pouvait être solidaires.
Margot
Un défi sportif, mais avant tout humain
Agathe
On l'a fait ! Une superbe expérience.
Clara
Une expérience de solidarité
Cyprien
Dans les refuges, il y avait une excellente ambiance.
Sylvette