Destination Réunion

La naissance du projet

Nous avons alors eu l’occasion de vivre des temps d’échange, de partage et de rencontre entre jeunes français de régions et de cultures différentes ! Echange de patois, découvertes culinaires, rythme de vie et d’expériences scoutes sont autant de choses que nous avons pu partager. A l’issu du camp, les jeunes réunionnais et leur maîtrise nous ont proposé de nous accueillir à notre tour. Sans trop se poser de questions, le projet Destination Réunion était lancé ! Deux années ont été nécessaires pour atteindre ce but, au cours duquel le projet a été travaillé, enrichi et approfondi. Du rêve de réaliser un camp « à l’autre bout du monde » à sa concrétisation, un véritable engagement a dû être demandé aux pioK et leur maîtrise et une motivation qui ne devait faillir malgré de gros moments de doute. Mais nous y sommes enfin ! Notre avion décollera le 29 juillet pour nous emmener vers une aventure inoubliable ! Au programme, découverte de l’île, visite des fonds marins, randonnées, service auprès d’associations locales.. le patrimoine de la Réunion est extraordinairement riche et promet de nous en laisser plein les yeux (et les pieds) !

(c) Scouts et Guides de France

Le point de vue des jeunes

Pour les jeunes, dès la première année, leur foi dans ce projet était démontrée. De nouveaux pionniers se sont joints au projet et ensemble, tous se sont engagés à multiplier les actions et à communiquer autour du projet afin de pouvoir financer le camp. Héloïse en fait le bilan « Pendant deux années, nous avons réalisé des extra-jobs communs comme vente de jus de pomme, de fleurs, de sapins, les papiers cadeaux, une rénovation de local pour une autre association… Ces moments nous ont permis de nous souder plus que jamais et nous sommes désormais très fiers d’avoir pu financer une partie du voyage, qui est la réalisation de deux ans d’espoirs ». Si la finalité était le camp à la Réunion, les moments passés en caravane et les activités réalisées ensemble ont également permis aux jeunes de découvrir qu’ils travaillaient sur eux-mêmes. Pour financer le projet, ils ont chacun été à tour de rôle responsable d’actions qui les ont fait grandir, découvrir de nouvelles compétences et prendre en maturité. Le scoutisme essaie de développer l’autonomie chez les jeunes, et à travers ce projet, chacun a pu prendre conscience de son importance au sein du groupe. Pour Sixte, « ces deux années ont réussi à me faire travailler pour autre chose que mes propres intérêts et j’espère passer les deux meilleures semaines de ma vie ». Chloé conclue « ce camp va marquer la fin de nos années chez les pioK et je pense que nous ne sommes pas prêts d’oublier les rencontres que nous allons faire ». Parce qu’au-delà du jumelage avec les réunionnais lors d’un camp hors du commun, c’est une culture, un environnement, des traditions et des paysages que les jeunes vont rencontrer.

Le point de vue des chefs

Ce projet aura été un réel défit du début à la fin ! Trouver les financements, garder sa propre motivation face à tous les imprévus, essayer de penser à tout, et surtout trouver du temps ! Si le projet a été commencé par une seule cheftaine, quelques mois avant le départ la maîtrise a été complétée par deux anciens chefs scouts qui ont eu beaucoup de plaisir à retrouver les mêmes jeunes, quelques années après. L’avantage d’une maîtrise soudée, se connaissant est que nous nous faisons confiance et savons nous épauler lors que la tâche nous semble impossible ! Emmener 11 jeunes dans un endroit que nous ne connaissons pas et réussir à boucler un budget de 24 000 euros.. tout cela demande des compétences en management, en comptabilité, en artisanat également (et oui, on a fabriqué du jus de pomme !) !
Mais finalement, ce projet se réalise enfin grâce au soutien de nombreuses personnes croisées sur notre chemin. Nombreux sont les acteurs du mouvement scout qui nous ont soutenus et aidés à réaliser le rêve des jeunes et à travers eux, le nôtre ! Parce qu’au final, la plus grande satisfaction que nous aurons à l’issue de ce camp, sera de pouvoir avoir permis à des jeunes de croire en eux, en leurs rêves, et de les emmener vivre un camp qui ne sera, pour sûr, pas oublié de sitôt !

Apolline et Apolline, Bertille, Floriane, Héloïse, Elise, Chloé, Louis et Louis, Sixte, Pierre-louis, accompagnés de Margot, Arthur, Marie et Pauline.