En tournée avec des ânes

Esquisse du projet

Lors du vote du Cap à suivre pour le camp, deux idées se sont démarquées : celle de faire un camp itinérant avec des ânes ou en roulotte et celle de proposer une animation pour des personnes isolées. La caravane St Raphaël voulait également planter sa tente dans le Pays Basque. Après des difficultés pour trouver un lieu de camp, nous avons finalement déniché le lieu idéal à côté de Millau au pied du Larzac. La suite s'est ensuite organisée très facilement : une association pour nous louer des ânes et une première semaine de camp pour monter un spectacle d'enfer pour les habitants des différents petits villages où nous allions dormir chaque soir.

Et c'est parti !!!

Gudule, Anatole, Capucine et César ont donc vaillamment porté nos tentes, denrées et instruments de musique de villages en villages et dès le premier soir la magie a opéré ! Après une entrée littéralement en fanfares avec nos instruments dans le village de Lanuéjols, ce n'est pas moins d'une quinzaine de personnes de tout âge qui ont pris part à notre veillée « Tour du Monde en 80 minutes ». C'est donc lors de 3 soirées que les jeux et les chants traditionnels scouts ont raisonné dans tous les villages traversés !

Et maintenant…

L'effort physique de la journée, la solidarité et l'organisation entre les équipes pour s'occuper des ânes, les instants passés avec les habitants, ce Cap aura été un voyage très instructif à travers 3 départements : la Lozère, le Gard et l'Aveyron. Il a aussi consolidé les liens entre les membres de notre caravane et nous a apporté des vertus qui nous manquaient pendant l'année. Maintenant, en plus de la volonté, de l'énergie et de la motivation qui caractérisée notre groupe, c'est de l'organisation et l'autonomie que nous avons gagné pour la fin du camp et nos prochains Cap !

Une super expérience qui nous a appris à se soucier plus des ânes que de soi-même, même si ça n'a pas été facile tous les jours et si on a eu mal aux pieds à la fin !
Soizic, caravelle 1e année
Je suis très fière de la caravane : j'ai vu de la cohésion pendant ces veillées, et la marche pendant la journée a permis à chacun, chef comme jeune, de prendre le temps de bonnes discussions ! L'expérience a prouvé à toute la caravane qu'il n'est pas si dur de réaliser un projet si on s'en donne les moyens. Et je suis certaine que l'année prochaine, ca nous permettra de vivre d'autre expériences encore plus riches !
Hélène, cheftaine
J’ai trouvé cette expérience très enrichissante. Elle a permis de souder toute la caravane et chacun devait prendre ses responsabilités par rapport aux ânes, qui sont d’excellents compagnons de route.
Marion, caravelle 1e année