La caravane Alphonse Adam de SCHILTIGHEIM chez les vikings

Une année d'efforts...

Une année d'efforts...

Une année d’efforts pour préparer un projet fou avec presque rien comme point de départ et réaliser un rêve : partir à l’étranger en tant que pionniers-caravelles. Après concertation et vote, nous avons opté pour la Norvège. La motivation (pas toujours présente) pour récolter des fonds fut de rigueur lors de nos « extra-jobs » : vente de calendriers scouts, emballages de cadeaux de Noël, fabrication et livraison de petits pains et croissants, animation de la fête de groupe, lavage de voitures et brocante qui rencontra un franc succès ! Notre contact sur place, une cheftaine norvégienne, nous beaucoup aidé dans cette préparation. Tout le matériel de campisme sera prêté par les scouts norvégiens. Et enfin, aboutissement de cette année, le départ pour le camp. 

pour prendre le départ...

Nous sommes partis du 3 au 19 août pour le sud de la Norvège, à Bergen, Stavanger et Oslo. Seulement trois heures d’avion depuis Paris mais une journée de voyage excitante. Après le contrôle des sacs, les fouilles corporelles, les billets égarés et les trajets en bus nous sommes arrivés sur le lieu du camp vers 20 heures ! 

vivre des moments fous...

vivre des moments fous...

La première semaine nous avons découvert le déroulement d'un camp scout norvégien sous tente, les paysages au travers d'une balade en drakkar et d'une randonnée de deux jours dans la forêt. Nous nous sommes baignés dans l'eau fraîche d'un fjord, initiés au tir à l'arc, au lancer de hache, avons descendu plusieurs fois (avec de l'eau glacée) le toboggan du camp et surtout nous avons sympathisé avec des norvégiens très gentils. Ce qui nous a le plus surpris : les repas et le climat. On a eu du mal à s’habituer aux heures norvégiennes : pour le brunch à 12h on mangeait un peu de pâté et des maquereaux à la tomate sur du pain et à 17 h le repas du soir comme chez nous mais plus tôt ! Et le soleil qui se couche plus tard en laissant un peu de lueur toute la nuit. La deuxième semaine, d’abord étape à Bergen, la deuxième plus grande ville de Norvège, pour découvrir le vieux port, Bryggen, monter à pied en haut du mont Fløyen pour voir d'en haut la ville et un magnifique couché de soleil. Puis à Stavanger, accueillis par des scouts marins, pour partir à l’assaut du célèbre et impressionnant Preikestolen, corniche de 25 mètres sur 25 culminant à 604 mètres au dessus d'un fjord ! Et enfin la capitale, Oslo, son parc aux statues, son musée Kon-Tiki et son palais royal.

et repartir avec des souvenirs mémorables !

et repartir avec des souvenirs mémorables !

Le meilleur souvenir du séjour, sans aucun doute, et à l’unanimité, est la journée que nous avons passé au Preikestolen où les premières années ont fait leur promesse, une journée forte en échanges et en émotions.

Ce camp a été un enrichissement personnel pour chacun de nous, aussi bien jeunes que chefs, tant par tout ce que nous avons appris que par la complicité qui nous a tous réunis. 

Ce qui nous a le plus surpris : les repas et le climat. On a eu du mal à s’habituer aux heures norvégiennes...
Le meilleur souvenir du séjour, sans aucun doute, et à l’unanimité, est la journée que nous avons passé au Preikestolen où les premières années ont fait leur promesse, une journée forte en échanges et en émotions.
Ce camp a été un enrichissement personnel pour chacun de nous, aussi bien jeunes que chefs, tant par tout ce que nous avons appris que par la complicité qui nous a tous réunis.