La caravane de Pont à Mousson participe à la rénovation du château de Ventadour

Après avoir trouvé le partenaire pour la réalisation du Cap...

Après avoir trouvé le partenaire pour la réalisation du Cap...

Après avoir décidé en caravane de vivre un Cap "construction et fabrication", toute la caravane s'est mobilisée pour rechercher sur internet les chantiers-jeunes qui existaient. Après avoir écarté ceux qui étaient réservés aux majeurs ou peu intéressants, il nous restait deux adresses. Après contact téléphonique, nous avons sélectionné celui avec lequel le contact passait le mieux, et en plus c'était un ancien scout !

Notre camp d'été, c'était décidé, nous le passerions au château de Ventadour !

La caravane s'organise pour vivre un super camp !

Afin d'organiser le Cap, une équipe de pionniers et caravelles s'est chargé de trouver un moyen de transport alors qu'une autre était chargée de trouver des idées d'activités à vivre dans la région.
En caravane, nous avons sélectionné les activités (via ferrata, canyoning) mais ce sont nos chefs qui ont choisi le moyen de transport car leurs contacts avec la mairie nous ont permis d'avoir un mini-bus prêté pour le camp.

Le départ tant attendu arrive enfin : l'excitation monte !

Le départ tant attendu arrive enfin : l'excitation monte !

L'Ardèche, depuis la Lorraine, c'est loin ! Heureusement, nous sommes tous ensemble, répartis en deux bus. En chantant et en s'amusant, le trajet nous paraît plus court et chacun s'imagine déjà être au château, marchant parmi les ruines à rebâtir.

Et enfin, l'arrivée en Ardèche. Les paysages s’enchaînent, plus sublimes les un que les autres. L'excitation monte, ce camp va forcément être incroyable.

Notre Cap : mettre à jour une ancienne écurie

L'arrivée sur le lieu est immédiatement marquée  par la découverte du château : il promet beaucoup. Le terrain de camp, bien que petit, offre une vue remarquable. Le propriétaire des lieux, Pierre, nous accueille. Le travail de rénovation va bientôt pouvoir commencer.

Après cet accueil sympathique, Pierre nous explique notre mission : enlever un tas de terre au bord des murs du château puis, une fois cette première tâche accomplie, creuser la terre pour mettre à jour une ancienne écurie. Sous nos yeux, des gens taillent des pierres, montent des murs, travaillent sur des échafaudages… Le travail est éprouvant avec des missions parfois répétitives, mais la joie de voir l’avancement constitue une véritable récompense.

Mais, une fois le travail accompli, nous sommes tous fiers du résultat. Puis, vient enfin une récompense : le propriétaire nous apprend à tailler des pierres ! Il est très content, nous avons été efficace tout au long du travail autour du château.

Une organisation qui laisse à la caravane le temps de vivre ses activités...

Comme nous avions négocié des temps de chantier avec le propriétaire du château et des temps pour vivre nos activités, nous avions encore de belles fins d'après midi pour aller nous baigner à la rivière juste en bas de notre lieu de camp. Nous avons pu également entre-couper les jours travaillés par des jours de repos qui nous ont permis de faire nos activités de caravane :

Nous avons fait notre trek entourés de sublimes paysages, vécu nos sources et les premières années ont aussi eu la chance de réaliser leurs promesses, au pied du château alors que le jour tombait !

L'Ardèche dans toute sa splendeur !

L'Ardèche dans toute sa splendeur !

Nous avons ainsi pu découvrir de nouvelles activités comme la Via ferrata ou le canyoning. Ces différentes expériences nous ont permis de mieux découvrir les paysages d'Ardèche.

De plus, les chefs nous ont fait la surprise de participer à un stage de découverte de serpents. Au menu, couleuvres, vipères, varans, et autres petites bêtes qui peuvent faire peur au premier abord. Nous avons même eu l'occasion de porter un boa constrictor imperator !

Nous avons beaucoup aimé ce camp, lors duquel nous nous sommes surpassés, et avons fait de nombreuses découvertes.

Ce Cap était une belle expérience qui a montré toute la solidarité que nous pouvions avoir entre nous dans la caravane. J'aimais le sens symbolique du sceau de terre qui, rempli par nos amis au début de la chaine passait de bras en bras. On y a notamment appris à oublier sa personne et à s'occuper de l'autre. Courir, épuisé pour porter le sceau et économiser son binôme.
Marie, caravelle
Ce qui était beau dans ce camp, c'était la complicité entre tous les membres du groupe. Un travail sur un chantier, c'est difficile et vraiment intense, et avoir un groupe avec des membres soudés, qui se sourient et ont toujours un mot gentil ou qui fait rire, ça donne envie de se surpasser !"
Marie, caravelle
La passion de Pierre pour son château est vraiment belle ! Le travail de toute sa vie qu'il ne verra peut être même pas achevé ! Mais il continue tout de même, malgré ses 80 ans... Le moment qui m'a le plus marqué était le moment de partir, quand nous avons jeté un dernier coup d’œil au château et que nous avons vu Pierre agiter son mouchoir, c'était un symbole fort pour moi."
Simon, pionnier