La caravane débarque à Fort-Médoc

Trop styléeeeee !

Trop styléeeeee !

Y descendre en vélo ? Pas très original. En montgolfière ? D’autres caravanes avaient déjà eu cette idée. Et au beau milieu de toutes ces discussion, Timothée lance sur le ton de la plaisanterie : et pourquoi pas en chameau ? La réaction est immédiate ; trop styléeeeeeeee !!!!!!!

Très vite tout s’enchaine : avec surprise, un loueur de dromadaires est trouvé dans les environs de Bordeaux (si, si c’est vrai) et toute la caravane se mobilise en effectuant des extras-jobs pour financer le prix de ce projet, qui s’annonce tout de suite très élevé. Après un camp radeau itinérant sur la Dordogne, le grand moment arrive enfin. Le 25 juillet, veille de l’arrivée, toute la caravane est focalisée sur les préparatifs : une chorégraphie est créé (sur la fameuse bande-son d’OSS 117 Le Caire nid d’espions), les rôles repartis, les costumes sortis du fond du sac…

Une arrivée sous les applaudissements

Une arrivée sous les applaudissements

Le lendemain, toute la caravane débarque en car à 5 kms de Cussac, se déguise et fait connaissance avec les 3 dromadaires. Nous traversons les vignes en direction de Cussac. Des groupes de rouges à vélos ou en car affluent, la musique se fait entendre au loin, des montgolfières atterrissent, des caravanes nous doublent en rollers ou en trottinettes : nous y sommes…

Nous arrivons sur l’immense campement de CitéCap au milieu des rires et des applaudissements et nous découvrons alors le site : les milliers de tentes plantées et organisées en villages, de la musique partout, tout le monde en uniforme et tout cela sous le soleil de la Gironde ! Nous sommes enfin arrivés au plus grand rassemblement pionniers-caravelles de France, le moment que nous attendions tous, avec à l’horizon des moments forts à partager, des veillées à 8000 et surtout des rencontres inoubliables … Vivement le prochain !