La Croatie, nous voici!

Premiers pas en terres croates ...

Après près de 25h de bus en traversant de nombreux pays européens (Allemagne, Autriche, Slovénie...), nous atteignions notre premier lieu de camp à Karlovac. Comme nous campions dans le terrain d'un local scout croate, nous avons pu faire la connaissance de scouts et guides locaux. Cette première semaine nous a permis d’alterner installations, grands jeux, concours cuisine, explorations, veillées, sources et vie en communauté. Nous pouvions même nous baigner dans les rivières aux alentours du lieu de camp, sous le soleil de Croatie.

Coquillages et crustacés

Puis nous sommes partis visiter Plitvice, un superbe parc naturel reconnu au patrimoine mondial de l'Unesco. Eau turquoise, cascades, ciel bleu et soleil au menu : un régal ! Nous nous sommes ensuite rapprochés de la mer Adriatique. Nous en avons profité pour nous baigner, mais ce magnifique lieu nous a aussi permis de faire des promesses très émouvantes. Mais n'oublions pas l'aspect culturel avec la visite de la jolie ville de Rijeka et de son château.

(c) Scouts et Guides de France de Dourdan

Ucka et les oiseaux

Ucka et les oiseaux

Enfin, nous avons entamé une longue marche jusqu'à notre dernier lieu de camp dans le parc naturel d'Ucka. Nous avons travaillé sur place pendant une semaine avec l'association ornithologique « BIOM ». Nous avons aidé les volontaires à recenser, peser et répertorier les oiseaux avant leur départ en migration. Tout cela en anglais, of course! Nous avons beaucoup appris et cela nous a bien plu. Nous pouvions nous lever tôt le matin pour aller avec eux récupérer des oiseaux, de 5 h à 12h et de 16h jusqu’a la nuit environ. Il ne fallait donc pas faire trop de bruit. Une thèque en 'silence', toute une expérience!  Nous avons également pris le temps de faire une belle randonnée vers les sommets du parc, avec vue sur la mer d'un côté, et sur la campagne croate de l'autre.

Apres 3 semaines passées dans ce magnifique pays qu'est la Croatie, nous devions finalement rentrer chez nous. Cette fois-ci, après presque 20h de bus, nous retrouvions la France, nos familles, nos maisons, heureux de les retrouver mais tristes que le camp soit déjà fini. Mais surtout, nous rentrions chez nous des souvenirs pleins la tête et très fiers d'avoir vu notre projet se réaliser.