Suivre un itinéraire en camp

Adaptation aux réalités de la caravane...

La plupart des caravelles que nous avons accueillies n'avaient pas de cairn. J'ai donc réfléchi à une façon de faire qui permettrait à notre maitrise de connaitre mieux chaque jeune en les faisant réfléchir sur eux-même : leurs atouts et leurs difficultés. Le système mis en place cet été n'est pas forcément une façon de faire duplicable tous les ans, mais il a été une expérience très riche pour les jeunes comme pour les chefs et a servi d'exemple pour les chefs d'équipe qui accompagnerons les itinéraires de leurs équipiers dès la rentrée prochaine. Il a donné une place et du temps à chacun, de vrais échanges. A trois chefs nous avons pu permettre à 23 jeunes de vivre un itinéraire personnel... qui a aboutit pour un certain nombre d'entre eux à la remise d'une pierre du Cairn.

Évidemment nous aimerions qu'au final ce soient les chefs d'équipe qui accompagnent ainsi leurs coéquipiers... Nous espérons qu'en l'ayant vécu, ils parviendront à le faire vivre à leurs pairs. L'idée est en effet d'impulser une pratique qui facilite le suivi des itinéraires, la progression personnelle étant un des piliers du scoutisme fondamental.

...et mise en place d'un suivi régulier !

Nous avons donc eu trois entretiens avec chaque jeune pendant le camp :

  •  Un au début du camp pour qu'ils puissent nous exprimer leurs attentes, leurs craintes pour ce camp et se fixer au moins un objectif M.A.L.I.N. (Mesurable, Atteignable, Limité dans le temps, Identifiable par tous, Négociable) en rapport avec une pierre du Cairn et l'une de leur difficulté (abordée sous l'angle du "défaut").
  • Un à la mi-camp pour faire le point 
  • Et un en fin de camp pour avoir le ressenti du jeune, l'aider au discernement, si besoin, pour qu'il décide s'il pense avoir rempli son contrat pour avoir la pierre du Cairn qu'il visait d'obtenir.

Nous nous sommes appuyés sur une fiche de suivi complétée par le jeune et par le chef.

Des temps pour réfléchir, discuter et débattre !

Au temps forum, il y avait tous les matins un adulte invité a débattre avec les jeunes sur un thème qui le concernait de près (bon là les thèmes ne sont pas forcément simples à comprendre car ils ont été parfois enrobés à la sauce "Far-West" qui était le thème de notre camp !). Un jeune se chargeait plus particulièrement de préparer l'interview et de la mener le jour J.

Par exemple le premier thème "qu'est ce qui nous nous attend à l'Ouest, le progrès ou la liberté ?" était une discussion sur la dépendance aux nouvelles technologies. Le thème avait été choisi car le camp avait été déclaré sans téléphone portable, comme tous nos camps tous les ans, mais que cela avait interrogé les jeunes du jumelage.

Ont aussi été interviewés un couple comptant plus de 20 ans de mariage, une jeune adulte étudiant dans une école réservée aux filles, la mairesse du village, un chef souffrant depuis longtemps de diabète, une dame travaillant dans un institut pour personnes handicapées et sa fille qui fait des études pour faire la même chose, un chef qui reprenait ses études après une année dans la vie active etc.

Chaque thème était aussi connecté à une pierre du cairn qui était souvent aussi le thème général de la journée (par exemple pour le diabète, la thématique "prendre soin de son corps" a été prolongée par les olympiades).

L'évaluation de fin de camp témoigne de l'enthousiasme des jeunes pour ces temps de discussion avec des adultes.

En bref : Ecoute et Partage de vie = un socle pour un chouette camp pionnier caravelle !

Marylène épaulée par Samuel et Thomas.

La plupart des caravelles que nous avons accueillies n'avaient pas de cairn. J'ai donc réfléchi à une façon de faire qui permettrait à notre maitrise de connaitre mieux chaque jeune en les faisant réfléchir sur eux-même : leurs atouts et leurs difficultés.
Marylène, cheftaine pionniers-caravelles
Nous avons donc eu trois entretiens avec chaque jeune pendant le camp... et nous nous sommes appuyés sur une fiche de suivi complétée par le jeune et le chef.

Les objectifs MALINS...

MALINS est un acronyme utilisé pour caractériser un objectif de manière opérationnelle.

 Un article de scoutopedia détaille cette méthode.

L'évaluation de fin de camp témoigne de l'enthousiasme des jeunes pour ces temps de discussion avec des adultes. En bref : Ecoute et Partage de vie = un socle pour un chouette camp pionnier caravelle !