Un camp "chênéreux"

Rendre le sentier accessible à tous

Rendre le sentier accessible à tous

Le but de celui-ci était de rénover le « Sentier des vieux chênes » pour le rendre plus visible et surtout plus accessible. Construction maison d’un caillebotis, de deux escaliers, d’un pont et de cinq bancs, pour permettre l’accès aux personnes âgées, aux familles avec poussette, et lorsque la météo le permet aux personnes en fauteuil roulant. Nous avons fait toutes les mesures, les découpes, et le montage nous-même, sous les conseils des chefs.

Des temps forts en caravane à côté du chantier

D’autres activités ont bien sûr animé le camp : les Sources, les Treks, des grands jeux, les veillées, un concours Cuisine, mais également des temps forts comme des promesses ou une célébration. Nous avons entre autres, visité un centre de tri et de compostage, malodorant, mais très impressionnant. Nous avons pu voir à quoi servaient nos efforts de tri quotidiens ! Enfin, nous sommes allés au bal du 14 juillet, où nous avons vu brûler le « bûcher » que les conscrits avaient construit, et dont nous avions vu quotidiennement l’évolution.

Du bleu sur les photos ?

Les scouts et les guides des groupes francs-comtois nous ont rejoints à fin de la première semaine de camp. Eux aussi avaient une mission sur le chantier : le défrichage des végétaux, mais aussi faire des panneaux explicatifs sur les chênes. Nous avons eu quelques activités en commun, mais dans l’ensemble, c’est comme si nous avions deux camps séparés sur un même lieu. « C’était fort d’être modélisant pour les plus jeunes, on fait plus attention à ses actes. Un chef nous a dit que si les scouts voyaient que nous avancions bien le projet, eux aussi l’avanceraient dans les temps. On se rend compte de l’impact que l’on a sur des plus jeunes, et de l’attention qu’il faut porter. »

Grâce aux partenaires, et notre motivation, le travail porte ses fruits...

Grâce aux partenaires, et notre motivation, le travail porte ses fruits...

Le chantier a été effectué avec un franc succès ! Le retard de livraison de matériel, les fortes chaleurs, les petits bobos n’ont pas empêché toute la caravane de terminer ce chantier après 14 demi-journées de travail. « Pour mener à bien ce projet, nous avons eu la confiance totale de la commune qui a débloqué pas loin de 5 000 euros en matériaux pour que nous puissions rendre ces réalisations durables. » La visite de la mairie, et les rencontres régulières avec le maire et ses conseillers municipaux nous ont confortés dans la confiance que les partenaires nous portaient. Le maire nous a remis la médaille de la reconnaissance communale. Nous avons également eu deux beaux articles dans la Presse locale. Le premier invitait la population à notre veillée ouverte, que nous avons préparée pendant deux jours : nous avons fait découvrir nos ouvrages par de petits spectacles qui racontaient des légendes alsaciennes. Le second a fait l’éloge de cette veillée et de notre chantier.

Et si votre route passe près de l'Alsace, venez visiter notre sentier, rebaptisé le "Sentier des Scouts" par le Club Vosgien.

Nous avons fait toutes les mesures, les découpes, et le montage nous-même, sous les conseils des chefs.
Travailler ensemble sans se connaître n’a pas été évident. Il faut que chacun trouve sa place, et accepter que tout le monde n’a pas les mêmes compétences ou les mêmes envies...
Marie-Eve, cheftaine PioK Ornans (23 ans)
La visite de la mairie, et les rencontres régulières avec le maire et ses conseillers municipaux nous ont confortés dans la confiance que les partenaires nous portaient.